Historique

Depuis son accession à l’indépendance en 1960, la Côte d’Ivoire a poursuivi une stratégie de croissance économique principalement fondée sur le développement de l’agriculture.

Cette stratégie s’est notamment concrétisée par l’introduction de l’hévéaculture en vue d'une diversification des cultures pérennes.

Dans le cadre de la politique de développement de la région du Sud-Ouest, l’État Ivoirien, en collaboration avec la CGEM (Compagnie Générale des Etablissements Michelin) a créé la SOGB en 1969 avec pour missions de :

  • Créer et gérer plus de 13 000 ha de plantation d’hévéas;
  • Créer une unité de traitement de caoutchouc naturel;
  • Promouvoir un paysannat moderne capable de s’adapter aux techniques de l’hévéaculture.

Les faits marquants

1972 Mise en place de la 1ère plantation
1974 - 1981 Création de 13 500 ha de plantations industrielles d'hévéa
1981 Mise en service du centre de conditionnement du caoutchouc
1984 - 1989 Création de 544 ha de plantations villageoises pour le compte de l’État
1994 - 1995 - 1996 Dégâts de vent d'orage sur près de 1 000 hectares d'hévéa
Privatisation des filières palmier et hévéa. Désengagement de l’État Ivoirien dans les structures de production pour confier aux repreneurs les missions de développement du secteur villageois et industriel
Socfin associé à un investisseur national acquiert une participation majoritaire dans le capital de la SOGB
1996 - 1998 Création de 3 000 ha de plantations villageoises d'hévéas sous le financement de la DEG (Deutsche Investitions- undEntwicklungsgesellschaft)
1999 - 2003 Création de 1 500 ha de plantations villageoises d'hévéas sous le financement du FISDES (Fonds Ivoiro-Suisse de Développement Economique et Social)
1999 - 2005 Création de 6 000 ha de plantations de palmiers à huile pour améliorer le ratio de valorisation de la concession
2004 Mise en service d'une huilerie : 30 t/h
2007 - 2008 Mise en place d’un cadre de concertation formel sous forme de Protocole d’Accord entre la SOGB et les villages riverains regroupés au sein de l'AVD (Association des Villages Déplacés)
2010 Construction d’un terminal huilier au port de San-Pedro
2014 Extension de la capacité d’usinage de l’huilerie de 30 à 45 t/h
2017 Obtention des certifications ISO 9001 et 14001 de la SOGB
Installation d’un 4ème séchoir à caoutchouc
2018 Confirmation des certifications ISO 9001 et 14001 de la SOGB